fbpx
VOTRE BIEN-ETRE AU QUOTIDIEN

Yoga nidra

Le YOGA nidra

 

Comme le dit si parfaitement Micheline Flak « Le yoga nous demande d’être témoin de nous-mêmes, attentifs à nos ressentis, nos réactions, nos gestes même les plus anodins. »

Et c’est en cela que le Yoga Nidra est un formidable vecteur de réduction du stress.

Mis au point par Swami Satyananda, fondateur de la Bihar School of Yoga dans les années 1960. Le Yoga Nidra, dit le roi des Yoga, dissout les tensions physiques émotionnelles et mentales en un temps record.

Ses procédures sont systématiques : elles s’appuient sur la rotation de la conscience dans les différentes parties du corps, sur une attention précise et très particulière portée au souffle, sur la visualisation et au cœur de la pratique, sur le sankalpa (terme sanskrit qui signifie PAROLE FORTE, RESOLUTION). Le Yoga Nidra est à la portée de TOUS.TES, il se pratique en position Shavasana, la position du dormeur ou encore « posture de l’acceptation », il ne demande aucune disposition physique, ni aucun prérequis.

Les séances se pratiquent dans l’immobilité totale, allongé.e à plat dos sur un tapis de sol et couvert.e d’un plaid.

 

Cette pratique peut être apparentée à une relaxation méditative qui se déroule en 12 étapes… les dernières étapes, surtout pratiquées en individuel, rarement en groupe, nourrissent une forme de spiritualité.

  1. La relaxation de base yoguique (Shavasana)

=> être le témoin et acteur de ce que je vis

  1. La « rotation de la conscience »

Invite la personne à penser certaines parties de son corps. On commence par le pouce de la main droite [rythme rapide pour maintenir la concentration] on finit par globaliser.

  1. Premier « sankalpa »

=> Positivation de la pensée consciente

=> Engagement du véhicule mental dans un processus évolutif et bienveillant

=> Construction d’une « forme pensée » …. Pensée qui prendra forme !

  1. Les respirations

=> Approfondissement de la concentration mentale

=> Accompagnement conscient du souffle

La respiration se relie à l’énergie : on contacte son corps énergétique

  1. Les « images rapides »

=> Présence consciente au plan du véhicule mental

=> Début du contrôle du véhicule émotionnel >> distanciation sensorielle

=> Approfondissement de la concentration effectuée « du lieu du témoin »

  1. Les « sensations opposées »

=> Conscientisation des « paires d’opposés »

=> Distanciation vis-à-vis des agrégats du véhicule sensoriel – émotionnel

  1. Second « sankalpa »

=> Ancrage + profond de la positivation

=> Élargissement de la positivation au collectif via une forme pensée (psycho sphère)

  1.  « chidakash dharana » >> concentration soutenue, avancée

=> Placement résolu de la conscience en C6 (Ajna), au 6ème chakra

=> Développement (présentiel) de la conscience (expérientielle) début de la non-affectation

  1. Les « voyages » niveau 1

=> Exploration consciente de l’univers onirique

=> Développement de l’imaginal créatif

  1. Les « voyages » niveau 2 (seulement après 8 à 12 séances, quand le pratiquant est au niveau confirmé)

=> Approche de l’univers transpersonnel des songes

=> Contacts avec le monde hiérarchique, voire avec le « Guide »

« De la CAVE montent les rêves = émonctoire des émotions

De l’âme arrivent les songes, en dernière partie de la nuit : viennent éclairer, donner une mission »

  1. Les « voyages » niveau 3 (seulement si demande spécifique du pratiquant en recherche d’une forme de spiritualité)

=> Accès à la dimension transpersonnelle du Soi

=> Selon les cas :

– Lumière de l’âme : INTUITION/SAGESSE

– Chaleur de l’âme : AMOUR INCONDITIONNEL

– Puissance de l’âme : PARDON INCONDITIONNEL, suivi de la guérison

  1. Intégration

Guérison et métamorphose.

 

Muriel Canivenc

 

Localiser les animateurs en cliquant sur CARTE