Dien Chan

 

Dien chan

 

Le Dien Chan est une méthode originale vietnamienne de multiréflexologie faciale créée en 1980 par le professeur Bùi Quôc Châu qui s’est inspiré à la fois de la médecine orientale et de la médecine occidentale.
Tout comme les méridiens en acupuncture ou les planches d’anatomie, le Dien Chan se base sur une multitude de schémas de réflexion du corps entier (fonctionnel et organique) reflété sur le visage et sur différentes parties du corps, d’où sa dimension multiréflexologique.
Cette multiplicité de schémas permet alors de chercher la stimulation la plus appropriée afin de traiter le trouble ; c’est en cela que la méthode est différente des réflexologies connues jusqu’à aujourd’hui (réflexologie plantaire, palmaire et faciale). On considère la peau comme étant le relais du cerveau.
Ainsi, quand une maladie ou une douleur survient, les points vivants (ou points sensibles) apparaissent sur la peau, en correspondance avec la zone malade.
La stimulation de ces points agit de façon naturelle pour réguler et équilibrer le corps, en préventif comme en curatif.
Plusieurs stimulations seront nécessaires pour des problèmes chroniques.
La détection et la stimulation des points vivants s’effectue à l’aide d’outils spécifiques. Le Dien Chan favorise un mieux être ; il peut être d’une grande aide dans la gestion, de manière naturelle, de la douleur et des petits maux du quotidien afin de diminuer le recourt à l’automédication.

 

Laurence Gluza

 

Localiser les animateurs en cliquant sur CARTE