aromathérapie

aromathérapie

 

L’aromathérapie est une subdivision de la phytothérapie car elle utilise des plantes pour soigner. Elle est caractérisée par son efficacité et sa rapidité d’action, en lien avec la concentration de ses principes actifs, mais aussi par « l’intelligence » de la plante.

Elle comprend les huiles essentielles et les essences ainsi que les hydrolats.

Une huile essentielle n’est pas une huile, il n’y a pas de lipides, on l’appelle huile car elle flotte à la surface de l’eau, comme une huile elle est hydrophobe.

Les huiles essentielles proviennent de plantes aromatiques suffisamment riches en molécules aromatiques pour en être extraites. Ces plantes se distinguent par leur faculté à synthétiser des substances odoriférantes nommées « essences » ; dans ces essences, environ 5000 molécules différentes sont répertoriées.

Les huiles essentielles proviennent de la distillation de plantes (feuille, fleur, tige, racine, résine) ou de l’extraction mécanique des écorces (agrumes). Les hydrolats sont les eaux aromatiques résultant de la distillation, chargées en huiles essentielles. Ils sont utilisés en aromathérapie « douce » pour les sujets fragiles et aussi en cosmétique.

Domaines d’action :

Les huiles essentielles ont plusieurs niveaux d’action :

–         biochimique > matière, molécules
–         énergétique > massage, énergie
–         informationnel > pouvoir subtil des fragrances, récepteurs olfactifs via le cerveau limbique

Elles présentent de nombreuses vertus, qu’il s’agisse de traiter des symptômes aigus, fonctionnels, chroniques, émotionnels …

Leurs propriétés antibactériennes, antivirales, antispasmodiques, antifongiques, cicatrisantes, antalgiques, rééquilibrantes des différents systèmes (sanguin, nerveux, lymphatique, digestif, …) permettent de traiter la majorité des maux, sous réserve de s’assurer de la qualité du produit. C’est en effet une condition absolue pour obtenir des résultats satisfaisants.

Modalités d’utilisation :

Les huiles essentielles peuvent être utilisées :

– en usage externe (le plus souvent diluées dans de l’huile végétale)
– en usage interne (gélules, comprimés, voie perlinguale, voie nasale, voie vaginale, suppositoires)
– en diffusion

Précautions d’emploi

L’utilisation des huiles essentielles ne s’improvise pas, un certain nombre de règles de prudence sont à respecter (certaines huiles peuvent être irritantes ou particulièrement sensibilisantes, d’autres présentent des risques de neurotoxicité ou d’hépatotoxicité, les huiles essentielles à action hormonale ou surrénaliennes sont à éviter dans certains cas, des précautions particulières sont à prendre pour les enfants, femmes enceintes, sujets fragiles).

Seul un professionnel est à même de conseiller leur utilisation en toute sécurité.

 

Ingrid Ghesquière – Pascale Leclerc – Frédérique Quessada – Fabienne Siejak – Malika Ternisien

 

Localiser les animateurs en cliquant sur CARTE